Qui pourrait imaginer que 2234 généraux servirent dans les armées de la République, du Directoire, du Consulat et de l'Empire ? Les noms de 653 d'entre eux sont gravés sur l'Arc de Triomphe. Plus de 220 ont été mortellement blessés sur les champs de bataille, soit près de 10 %, chiffre énorme pour des officiers généraux. Malgré leur statut d'officier supérieur, les généraux se retrouvent au coeur de l'action et payent souvent de leur vie le grade qu'ils portent.

Napoléon rétablit le 18 mai 1804 le titre de maréchal d'Empire. Ce titre civil place le maréchal à la 5ème place de la hiérarchie impériale, après l'Empereur, la famille impériale, les grands dignitaires et les ministres.

Tous les maréchaux de Napoléon ont eu du talent. Ils ont tous été braves au moins à un moment de leur carrière. Manteaux et chapeaux troués de balles furent reliques courantes, comme souvenirs de campagnes le nombre de chevaux tués sous eux. Leurs aptitudes intellectuelles, leurs dons physiques, leurs qualités morales, leurs tempéraments étaient aussi divers que possible.

Généraux de division de la Garde Impériale

Généraux de division de la Grande Armée

Généraux de division, aides de camp de l'Empereur

Généraux de la Révolution et du Consulat

Maréchaux d'Empire