Dans certains pays, comme l'Irlande, Napoléon devint un héros populaire célébré dans les ballades et le folklore. Ailleurs, il fut la cible de caricaturistes qui le présentaient sous l'aspect d'un roturier héritant son pouvoir d'une populace assoiffée de sang, dont les excès avaient été naturellement exagérés par les classes supérieures. Pour les Anglais, il était Boney, un épouvantail dont le seul nom frappait de terreur les enfants.

L'Angleterre

L'Autriche

L'Espagne

La Prusse

La Russie