Les hommes de génie sont des météores destinés à brûler pour éclairer leur siècle.
Discours de Lyon, 1791 Napoléon
Songez que du haut de ces pyramides, quarante siècles vous contemplent !
Cité par Las Cases dans le Mémorial de Sainte-Hélène Napoléon
Citoyens, La Révolution est fixée aux principes qui l'ont commencée. Elle est finie.
Préambule, rédigé par Bonaparte, de la Constitution de l'an VIII, soumise au plébiscite Napoléon
Ce n'est pas tout d'être aux Tuileries, il faut y rester.
A son secrétaire Bourienne, le 19 février 1800 Napoléon
L'art de la police est de ne pas voir ce qu'il est inutile qu'elle voie.
Lettre à Fouché, 24 mai 1800 Napoléon
Pourquoi ne m'est-il pas permis de pleurer ?
Phrase prononcée le 14 juin 1800 à l'annonce de la mort de Desaix Napoléon
Vous ne devez pas souhaiter votre retour en France, il vous faudrait marcher sur cent mille cadavres. Sacrifiez votre intérêt au repos et au bonheur de la France, l'histoire vous en tiendra compte.
Réponse du Premier Consul Bonaparte adressée le 20 fructidor an VIII aux propositions de Comte de Provence Napoléon
Je n'ai pas succédé à Louis XVI mais à Charlemagne.
Réflexion à Pie VII, qui venait de le sacrer empereur des Français (2 décembre 1804) Napoléon
Soldats ! Je suis content de vous !
Au soir du 2 décembre 1805, sur le champ de bataille d'Austerlitz. Ces mêmes paroles ouvrant la proclamation du 3 Napoléon
Il vous suffira de dire : J'étais à la bataille d'Austerlitz, pour que l'on vous réponde : Voilà un brave !
Derniers mots de la proclamation d'Austerlitz, datée du 12 frimaire an XIV (3 décembre 1805) Napoléon
Bon Dieu ! Que les hommes de lettres sont bêtes !
Lettre à Cambacérès, 24 janvier 1806 Napoléon
A tout peuple conquis il faut une révolte.
Lettre à Joseph, 17 août 1806 Napoléon
Le temps est le grand art de l'homme.
Lettre au roi de Naples, le 1er mars 1807 Napoléon
Il faut être plus grands, malgré nous.
Lettre à Alexandre Ier, 2 février 1808 Napoléon
Une guerre entre Européens est une guerre civile.
A Erfurt, lors de l'entrevue avec le tsar Alexandre Ier (27 septembre - 14 octobre 1808) Napoléon
Impossible n'est pas français !
Le 30 novembre 1808, près du village de Somosierra, concernant le passage du col pris en enfilade par des canons ennemis Napoléon
Je n'ai qu'une passion, qu'une maîtresse, c'est la France : je couche avec elle, elle ne m'a jamais manqué, elle me prodigue son sang, ses trésors, si j'ai besoin de 500 000 hommes, elle me les donne.
D'après Roederer, conversation au Théâtre-Français, le 11 février 1809 Napoléon
Je sais, quand il le faut, quitter la peau du lion pour prendre celle du renard.
Cité par Talleyrand dans ses Mémoires Napoléon
Mon fils est le plus bel enfant de France.
Au général Rapp, le 6 septembre 1812 Napoléon
Voilà le soleil d'Austerlitz.
Le 7 septembre 1812, à 5h30 du matin, avant la bataille de la Moskowa Napoléon
Du sublime au ridicule, il n'y a qu'un pas.
C'est un Napoléon désabusé qui aurait prononcé ces paroles, après la retraite de Russie Napoléon
Allez mes amis, ne craignez rien. Le boulet qui doit me tuer n'est pas encore fondu.
A son entourage pendant qu'il pointait une pièce de canon à la bataille de Montereau (18 février 1814) Napoléon
Adieu, mes enfants ! Je voudrais vous presser tous sur mon coeur, que j'embrasse au moins, votre général, votre drapeau.
Fontainebleau, adieux à la Garde, 20 avril 1814 Napoléon
L'aigle avec les couleurs nationales volera de clocher en clocher jusqu'aux tours de Notre-Dame.
Proclamation faite à Golfe-Juan le 1er mars 1815, au retour de l'île d'Elbe Napoléon
Soldats du 5ème de ligne, je suis votre Empereur, reconnaissez-moi ! S'il est parmi vous un soldat qui veuille tuer son Empereur, il peut le faire, me voici !
Le 7 mars 1815, au défilé de Laffrey, s'adressant au détachement commandé par le colonel Delessart Napoléon
L'Angleterre est une nation de boutiquiers.
Cette phrase est attribuée à Napoléon par O'Meara Napoléon
Le coeur d'un homme d'Etat doit être dans sa tête.
Cité par Las Cases dans le Mémorial de Sainte-Hélène Napoléon
C'est le succès qui fait les grands hommes.
Cité par Las Cases dans le Mémorial de Sainte-Hélène Napoléon
L'imagination gouverne le monde !
Cité par Las Cases dans le Mémorial de Sainte-Hélène Napoléon
La morale publique est complément naturel de toutes les lois : elle est à elle seule tout un code.
Cité par Las Cases dans le Mémorial de Sainte-Hélène Napoléon
Quel roman pourtant que ma vie.
A Las Cases, durant l'exil, 30 juin 1816 Napoléon
L'art de la guerre est un art simple et tout d'exécution. Tout y est bon sens, rien n'y est idéologie.
A Gourgaud pendant l'exil, 1816 Napoléon
Ils n'ont rien appris, ils n'ont rien oublié.
A propos des émigrés, à O'Meara, durant l'exil, 1817 Napoléon
Il faut que je meure ici, ou que la France vienne me chercher. Si Jésus-Christ n'était pas mort sur la croix, il ne serait plus Dieu.
A Montholon, durant l'exil, 1819 Napoléon
J'ai sauvé la Révolution qui périssait, je l'ai lavée de ses crimes et je l'ai montrée aux peuples resplendissante de gloire ! J'ai implanté en France et en Europe ses nouvelles idées, elles ne sauraient rétrograder.
A Montholon, durant l'exil, 1821 Napoléon
Je désire que mes cendres reposent sur les bords de la Seine au milieu de ce peuple français que j'ai tant aimé.
Testament de Napoléon, 5 avril 1821 Napoléon
A la tête de l'armée.
Dernières paroles de Napoléon si l'on en croit Bertrand, 5 mai 1821 Napoléon
Les hommes sont commes les chiffres, ils n'acquièrent de valeur que par leur position. Napoléon
Le meilleur soldat n'est pas tant celui qui se bat que celui qui marche. Napoléon
La guerre a été dans mes mains l'antidote de l'anarchie. Napoléon
On ne fait de grandes choses en France qu'en s'appuyant sur les masses. Napoléon
La mort n'est rien, mais vivre vaincu et sans gloire, c'est mourir tous les jours. Napoléon
Les Français ne sont pas changés par 10 ans de Révolution, ils sont ce qu'étaient les Gaulois, fiers et légers. Ils n'ont qu'un sentiment : l'honneur. Napoléon
L'armée c'est la nation. Napoléon
Je ne tiens pas la couronne de mes pères, mais de la volonté de la nation qui me l'a donné. Napoléon
L'absence guérit les petites passions, il accroît les grandes. Napoléon
La première qualité du soldat est la constance à supporter la fatigue, la valeur n'est que seconde. Napoléon
L'Angleterre trafique de tout, que ne se met-elle à vendre de la liberté. Napoléon
Le pouvoir c'est en artiste que je l'aime. Napoléon
Les grands hommes ne sont jamais cruels sans nécessité. Napoléon
La vie est un songe léger qui se dissipe. Napoléon
Une société sans religion est comme un navire sans boussole. Napoléon
La haute politique est le bons sens appliqué aux grandes choses. Napoléon
Tout homme qui estime la vie plus que la gloire nationale et l'estime de ses camarades ne doit pas faire partie de l'armée française. Napoléon
Les hommes qui ont changé l'univers n'y sont jamais parvenus en gagnant des chefs, mais toujours en remuant des masses. Napoléon
On ne monte jamais si haut que quand on ne sait pas où l'on va. Napoléon
Le souffle de vie le plus puissant qui jamais anima l'argile humaine. Lamartine
Napoléon est si grand qu'on dirait que l'empire du monde ne fût pour lui qu'un pis aller. Bloy
On parlera de sa gloire sous le chaume encore bien longtemps. Béranger
Plus la vérité tout entière sera connue, plus Bonaparte sera grand. Stendhal
Haut les têtes ! La mitraille n'est pas de la merde ! Général Lepic
Regardez-moi ces figures-là si elles veulent se rendre ! Général Lepic
Sire, vous n'apprendrez jamais que ma mort. Général Lepic
Je vais vous montrer qu'avant d'être maréchal j'étais grenadier et que je le suis encore ! Maréchal Lannes
Mon coeur est pour toi, mon sang est pour l'Empereur et ma vie à l'honneur. Général Lasalle
Un hussard qui n'est pas mort à 30 ans est un jean-foutre ! Général Lasalle
Je vous rendrai la place forte lorsque vous m'aurez rendu ma jambe ! Général Daumesnil
La Garde meurt, mais ne se rend pas ! Général Cambronne