Dernières découvertes en astrophysique

La semaine qui vient de s'écouler a été riche en annonces au CNRS. Jugez plutôt :

Une équipe internationale, dont des chercheurs de l'IRAP1 et de l'AIM2, ont découvert un amas d'étoiles jeunes abritant un trou noir de masse intermédiaire. Ce résultat permet de mieux comprendre l'origine des trous noirs de ce type, encore mal connus, mais aussi des trous noirs super massifs et plus largement des galaxies.
Pour lire le communiqué du CNRS : http://www2.cnrs.fr/presse/communique/2481.htm

Une équipe internationale, dont des chercheurs du CNRS, du CEA et d'universités a révélé que notre Galaxie contient des îlots de gaz froids inconnus. Cette dévouverte a pu se faire grâce à l'instrument HFI du satellite Planck. Le communiqué du CNRS : Lire la suite

ALMA surprend 2 galaxies en collision

Porté conjointement par l'Europe, les Etats-Unis, le Japon et le Chili, Atacama Large Millimeter/submillimeter Array, c'est-à-dire radiotélescope submillimétrique, est basé dans le désert d'Atacama au Chili.

Pour un buget de près de 600 millions de dollars, ALMA scrute l'univers dans des longueurs d'onde beaucoup plus grandes que celles de la lumière visible. Il peut ainsi observer, comme aucun autre, des objets extrêmement froids tels que de denses nuages de poussière ou de gaz qui constituaient jusqu'ici un voile impénétrable. Les ondes millimétriques et submillimétriques ouvrent la porte à l'étude d'objets très lointains.

Encore en phase de déploiement (seuls 12 antennes sur 66 sont installés), ALMA a cependant déjà montré ses capacités puisqu'il a surpris deux galaxies en collision, à 70 millions ... Lire la suite

Le Nobel de Physique 2011 décerné à 3 Américains

Le prix Nobel de physique 2011 a été décerné aux astrophysiciens américains Saul Perlmutter et Brian Schmidt ainsi qu'à l'Australo-Américain Adam Riess, pour la découverte de l'expansion accélérée de l'Univers, a annoncé, le comité Nobel.

En observant les supernovae de type 1a, les lauréats ont "découvert plus de cinquante supernovae éloignées dont la lumière était plus faible que prévue : c'était un signe que l'expansion de l'Univers était en accélération".

Les supernovae de type 1a sont considérées comme des chandelles standard de l'Univers, des explosions d'étoiles dont on connaît parfaitement la luminosité et qui servent à mesurer les distances dans l'Univers. Le fait que leur lumière ait été plus faible qu'escompté impliquait ... Lire la suite

Des neutrinos plus rapides que la lumière ?

La collaboration OPERA vient juste de terminer une analyse très précise des données obtenues durant ces 3 dernières années de fonctionnement dans le laboratoire souterrain du Gran Sasso en Italie, situé à 730 km de la source du faisceau de neutrinos produit au CERN près de Genève.

Le résultat obtenu s’est révélé tout à fait inattendu et étonnant aux yeux des chercheurs d’OPERA. En effet, ils ont pu constater que les quelques 15000 neutrinos détectés et analysés présentent une différence petite mais très significative par rapport à la vitesse prévue : les neutrinos du faisceau CNGS atteignent OPERA quelque 60 nanosecondes avant le temps que prendrait la lumière à voyager sur la même distance. Ceci indique donc que la vitesse des neutrinos est plus grande que la vitesse de la lumière c ... Lire la suite

Livre de Physique

Nouveau livre de physique dans ma bibliothèque ! Il s'agit de l'ouvrage le plus connu de Richard Feynamn, un grand physicien du XXème siècle. Il explique dans son livre les interactions entre la matière et la lumière mais de manière très simple et intuitive. Un sommet de la vulgarisation scientifique.