AMS mesure un excès d'antimatière dans l'espace

L'expérience Alpha Magnetic Spectrometer consiste en un spectromètre magnétique équipé de détecteurs développés pour la physique des particules. Installé sur la Station Spatiale Internationale à 350 km d'altitude depuis le 19 mai 2011, il identifie et mesure avec une grande précision les différents types de rayons cosmiques: les noyaux d'hydrogène au fer, les électrons, les positons, les rayons gamma et les anti protons.

L'équipe internationale vient de publier ses premiers résultats, correspondant à 18 mois de prise de données, soit plus de 20 milliards d'événements enregistrés. Ces résultats concernent la mesure de la fraction de positons pour des énergies comprises entre 0,5 GeV et 350 GeV. Les données d'AMS viennent confirmer l'excès de positons avec une précision et une quantité de données sans précédent, ne laissant plus place au doute sur l'existence de cet excès. L'origine de ce signal, en revanche, reste inexpliqué. Il pourrait être le fait de pulsars proches de notre galaxie ou être la signature de l'existence de particules de matière noire.

Dans les années à venir, la poursuite de la collecte de données par AMS permettra de préciser le comportement de la fraction de positons au-delà de 250 GeV.

Pour avoir tous les détails ainsi que le graphique des données, rendez-vous sur http://physics.aps.org/articles/v6/40

0 commentaire