ALMA surprend 2 galaxies en collision

Porté conjointement par l'Europe, les Etats-Unis, le Japon et le Chili, Atacama Large Millimeter/submillimeter Array, c'est-à-dire radiotélescope submillimétrique, est basé dans le désert d'Atacama au Chili.

Pour un buget de près de 600 millions de dollars, ALMA scrute l'univers dans des longueurs d'onde beaucoup plus grandes que celles de la lumière visible. Il peut ainsi observer, comme aucun autre, des objets extrêmement froids tels que de denses nuages de poussière ou de gaz qui constituaient jusqu'ici un voile impénétrable. Les ondes millimétriques et submillimétriques ouvrent la porte à l'étude d'objets très lointains.

Encore en phase de déploiement (seuls 12 antennes sur 66 sont installés), ALMA a cependant déjà montré ses capacités puisqu'il a surpris deux galaxies en collision, à 70 millions d'années-lumière dans la constellation du Corbeau.

"On y a découvert des concentrations massives de gaz, non seulement au cœur des deux galaxies, mais aussi dans la zone chaotique de collision. Des gaz en quantité des milliards de fois supérieures à la masse de notre Soleil : une riche réserve de matériau pour de futures générations d'étoiles", a indiqué l'ALMA.

Pour avoir tous les détails, consultez le site de la coopération ALMA.

0 commentaire