OPERA observe son premier neutrino tau

L'expérience OPERA au Gran Sasso près de Rome, à laquelle participe le LAPP, via l'IN2P3 et le CNRS, a probablement détecté son premier neutrino de type tau. Ce neutrino proviendrait de la transformation, au cours de son voyage de 730 km, d'un des très nombreux neutrinos de type muon envoyés dans le faisceau CNGS du CERN. Pour parvenir à cette observation, les accélérateurs du CERN ont produit des milliards de milliards de neutrinos de type muons. Ce nombre est nécessaire vu la très faible capacité des neutrinos à interagir avec la matière.

Bien que la disparition de la saveur initiale du neutrino ait déjà été observée dans plusieurs expériences ces quinze dernières années, l'observation directe du changement de saveur des neutrinos, ou oscillation, constitue la pièce manquante du puzzle et l'expérience OPERA est unique au monde dans cette perspective.

En 2006, la détection des premiers neutrinos de type muons envoyés depuis le CERN avait marqué le début de la phase opérationnelle de l'expérience. Des recherches sophistiquées et d'une très haute précision spatiale obtenue sur une cible de 1300 tonnes ont alors été lancées pour observer le signal très particulier pouvant être induit par les neutrinos de type tau.

Ce résultat est important car l'observation de plusieurs événements de ce genre pourra constituer la preuve directe attendue depuis longtemps de l'oscillation (changement de saveur) des neutrinos, ouvrant ainsi la voie à une nouvelle et fascinante physique au-delà du Modèle Standard des particules et de leurs interactions.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter le site du LAPP, de l'expérience OPERA et le communiqué de presse du CERN.

0 commentaire